Connaissez-vous réellement le pamplemousse?

27 décembre 2019

Ah le pamplemousse! J’attends la période hivernale toute l’année pour savourer les pamplemousses de la Floride, particulièrement juteux à ce temps de l’année et ce, jusqu’en mai! Les pamplemousses se déclinent en deux variétés : rose ou blanc et leurs origines remonteraient d’un croisement entre le pomelo et l’orange. Zoom sur cet agrume aux saveurs complexes à la fois sucrées, acidulées et amères.

Les bienfaits du pamplemousse

L’un des principaux atouts du pamplemousse est sa grande teneur en vitamine C. En effet, un seul fruit comble plus de 100% des besoins quotidiens en vitamine C pour un adulte. Et ce n’est pas tout, le pamplemousse est également riche en lycopène, un antioxydant associé à la diminution du risque de cancer de la prostate et des poumons. Dans un même ordre d’idée, le pamplemousse aiderait à prévenir les maladies cardiovasculaires. De plus, les agrumes en général permettent de faciliter l’absorption du fer provenant des végétaux, ce qui est un avantage considérable chez les végétariens et les végétaliens pour combler leurs besoins en ce précieux minéral.  

Valeurs nutritives du pamplemousse

Tout d’abord, mentionnons que le pamplemousse est plutôt faible en calories, soit environ 70 calories par fruit selon sa grosseur. Il ne contient aucun lipide, environ 2 grammes de protéines, un peu moins de 20 grammes de glucides – attention aux sucres raffinées si vous en ajoutez! – et 2 grammes de fibres pour la même portion. Finalement, tel que mentionné ci-haut, un seul pamplemousse comble l’entièreté de nos besoins journaliers en vitamine C. Incroyable, non?

En anglais, on utilise le terme grapefruit pour parler du pamplemousse. Ce mot signifie littéralement « fruit en grappe ». En fait, il se nomme ainsi dû à sa façon de pousser dans l’arbre, soit en grappes! C’est magnifique à voir. — Hubert Cormier, docteur en nutrition

 

Mythe ou réalité : Le pamplemousse fait fondre les graisses?

On entend souvent à tort que le pamplemousse fait fondre la graisse et, conséquemment, ferait maigrir. Est-ce vrai? C’est un mythe! Le pamplemousse, bien que faible en calories, n’a malheureusement pas ce pouvoir. 

Utilisations du pamplemousse dans la cuisine

Le pamplemousse est un fruit vraiment polyvalent. Il est délicieux par lui-même ou servi en jus, mais aussi combiné à d’autres fruits dans une salade de fruits. J’adore aussi son côté acidulé dans des muffins, en suprêmes dans une salade verte, en vinaigrette pour remplacer le vinaigre de cidre, dans un tartare de saumon ou encore pour garnir mes crêpes ou mon gruau. Et pour Noël, pourquoi ne pas réaliser un cocktail (ou un mocktail!) ultra rafraichissant à base de pamplemousse et de romarin frais? Ou encore, profitez-en pour cuisiner une crème brûlée à saveur de pamplemousse pour le dessert en utilisant le jus et le zeste? Vous pourriez également déshydrater des tranches fines et en faire une jolie guirlande pour décorer la maisonnée! 

Au même titre que d’autres agrumes, son jus s’utilise parfaitement pour empêcher l’oxydation de fruits tels que les pommes! — Hubert Cormier, docteur en nutrition

Mise en garde

Malgré toutes les bonnes raisons de déguster le pamplemousse, ce fruit n’est toutefois pas recommandé pour tous en raison d’un composé nommé cytochrome P450 qui peut interférer avec la manière dont l’organisme assimile certains médicaments. Cette interférence, qui peut durer plusieurs jours, entraîne une augmentation de la quantité de médicaments libérés dans la circulation sanguine. Cet effet peut causer des réactions indésirables graves. Une quantité aussi petite qu’un verre de jus de pamplemousse pourrait occasionner ces effets néfastes. Les médicaments concernés sont notamment ceux utilisés pour traiter le cancer, la dépression, le cholestérol, les dysfonctions érectiles, l’hypertension artérielle et les maladies du cœur. Finalement, le pomélo et l’orange de Séville pourraient également interférer avec vos médicaments. Avant d’en consommer, parlez-en avec votre médecin ou votre pharmacien.