Aliments

Camerise

La camerise, aussi appelée chèvrefeuille comestible, est une baie d’une couleur bleu pourpre avec une forme ovalique, tel un bleuet allongé. Sa culture au Québec a débuté en 2007, depuis ce temps, la camerise tente de se frayer un chemin jusqu’à nos assiettes, mais reste encore méconnue des Québécois.

Portion et valeur nutritive 

125 ml (1/2 tasse) de camerises fraîches – 1 portion de fruit

Cette baie est une excellente source de vitamine C, un antioxydant aidant à la formation des os, des dents et du cartilage. De plus, la camerise renferme des fibres et de la vitamine A, qui contribue au fonctionnement du système immunitaire et participe au maintien de la vision.

Particularité 

Son goût est sa plus grande particularité! Il est unique puisqu’il représente à lui seul un mélange de saveur; il est à la fois sucré, légèrement acidulé et parfois amer. En croquant la camerise, on dénote des flaveurs de bleuet, framboise et cassis, certains peuvent même y percevoir des notes de rhubarbe, nectarine, prune et mûre.

Achat et conservation 

  • La camerise du Québec est disponible de la mi-juin à la fin juillet
  • Elle se trouve directement chez les producteurs, aux marchés locaux et au supermarché.
  • Le fruit s’achète frais ou surgelé.
  • Pour profiter au maximum de cet aliment québécois, allez récolter vous-même un panier de camerises en vous rendant chez les producteurs. L’auto-cueillette est offerte dans 11 régions du Québec! Pour en savoir plus, consultez camerisequebec.com
  • À l’achat, optez pour des camerises fermes, sans signes de détérioration avec une peau bleu foncé.
  • Pour conserver les camerises fraîches, retirez les fruits abîmés au fur et à mesure (s’ils sont un peu ramollis, congelez-les pour les ajouter dans des smoothies, limonades ou cocktails!), puis mettre directement au réfrigérateur. Pour optimiser leur saveur, sortez-les du réfrigérateur environ une heure avant de les consommer et nettoyez-les à ce moment en les passant simplement à l’eau courante.
  • Ces petites baies sont fragiles et mûrissent rapidement puisqu’elles sont sensibles à l’éthylène, un gaz produit naturellement par certains fruits qui leur permet de mûrir après la récolte. Il est donc préférable de placer les camerises fraîches loin de ces fruits, nommés fruits climactériques. Ces fruits sont : la banane, l’avocat, l’abricot, la chérimole, la mangue, la goyave, le kiwi, les melons, la nectarine, la papaye, la pomme, la pêche, la poire, la prune et la tomate. 
  • Les camerises surgelées devraient être gardées au congélateur et peuvent y rester pour une période de 12 mois.

Trucs cuistot 

  • Fraîche, on adore la déguster telle quelle!
  • La camerise s’agence bien aux autres aliments et ajoute une saveur unique aux recettes. Utilisez-la pour garnir votre yogourt ou votre crème glacée. Intégrez-la dans vos smoothies, vos muffins et gâteaux ou cuisinez une savoureuse confiture avec ce petit fruit sucré! On peut également l’utiliser pour concocter un cocktail estival!
 
 
Références
  1. Gagnon, A., Québec (Province), Ministère de l’agriculture, des pêcheries et de l’alimentation, & Direction régionale du Saguenay – Lac-Saint-Jean. (2015). La camerise (Lonicera cærulea): Guide de production. http://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/2450197
  2. La camerise: Nouveau et plein de défis! (2017). MAPAQ. Consulté le 15 juin 2020, repéré à https://www.mapaq.gouv.qc.ca/fr/Regions/chaudiereappalaches/journalvisionagricole/juin2014/Pages/camerise.aspx
  3. Gouvernement du Canada, A. canadienne d’inspection des aliments. (2014, February 19). Allégations nutritionnelles fonctionnelles—Allégations santé sur les étiquettes des aliments [Fiche de renseignements, matériel de référence]. https://www.inspection.gc.ca/exigences-en-matiere-d-etiquetage-des-aliments/etiquetage/industrie/allegations-sante/fra/1392834838383/1392834887794?chap=9
  4. Camerise du Québec—Trouvez vos producteurs locaux et apprenez comment les cuisiner. Consulté le 15 juin 2020, repéré à https://mangezquebec.com/fr/calendrier-des-arrivages/produit/49/camerise/
  5. Les producteurs de Camerises – Camerise Québec. (n.d.). Camerise Québec – Association des producteurs de camerise du Québec (APCQ). Consulté le 15 juin 2020, repéré à camerisequebec.comLes modes d’entreposage des fruits et des légumes. (2015). MAPAQ. Consulté le 15 juin 2020, repéré à https://www.mapaq.gouv.qc.ca/fr/Regions/monteregie/articles/transformation/Pages/Les_modes_d_entreposage_des_fruits_et_legumes.aspx