Blogue

La griotte québécoise, un petit fruit à découvrir!

15 juillet 2022

Amaryllis Ricard-Lafond

Exploration gourmande - Manger local

Vous avez peut-être déjà entendu parler de ce mignon petit fruit qui ressemble étrangement à une cerise, mais connaissez-vous vraiment la griotte?

En effet, cette baie méconnue fait partie de la famille des rosacées telle que la cerise et elle a des propriétés nutritionnelles très semblables. De plus, contrairement à sa cousine qui provient des États-Unis, il est possible de cultiver la griotte au Québec. Alors vers la fin de l’été, ouvrez les yeux dans les marchés près de chez vous et encouragez vos producteurs locaux!

Connaissez-vous la griotte?

Les griottiers, aussi appelés cerisiers acides ou cerisiers aigres, peuvent être cultivés dans certaines régions de notre province. Effectivement, cet arbuste rustique tolère très bien nos grands froids hivernaux. La culture de ces baies n’a donc pas besoin de se faire en serre puisqu’elles peuvent pousser à l’extérieur sans souci! 

Un fruit récemment perfectionné

Au Québec, les principales variétés cultivées et consommées sont Valentine, Roméo, Juliette, Crimson Passion, Carmin Jewell et Cupid. Le fruit provenant de ces plants est d’un rouge vif et charnu, puis son goût est légèrement moins sucré que les traditionnelles cerises. Afin d’augmenter leur popularité auprès des consommateurs, ces nouveaux cultivars ont été créés pour que leur taux de sucre se rapproche plus des fruits du cerisier doux tel que nous le connaissons. Originalement, les griottes avaient moitié moins de sucre que leur cousine américaine et étaient très surettes.Elles étaient donc plutôt surprenantes lorsqu’elles étaient mangées crues! En revanche, encore à ce jour, la majorité des gens croient qu’il est préférable de transformer ce petit fruit avant de le consommer. Or, ce n’est plus du tout le cas. Au contraire, cette baie rappelant la saveur d’un bonbon sûr est délicieuse consommée brute. Alors, n’hésitez plus et essayez-la lors de la saison estivale! 

 

Un fruit qui gagne en popularité avec les années

Dans les années 40, l’Université de Saskatchewan a débuté des opérations afin de pouvoir créer de nouveaux plants de griottiers nains produisant des fruits plus sucrés que les griottes conventionnelles. Ainsi, après 60 ans de travail acharné, ils sont arrivés à des résultats concluants. Ces nouvelles variétés sont dorénavant d’une hauteur d’environ 2 mètres, ce qui facilite la cueillette. À pleine maturité, soit 7 ans après avoir été mis en terre,  ces griottiers peuvent donner environ 10 à 15 kg de fruits par saison. Ils commencent à produire des fruits généralement 3 ans après leur plantation.

La cerise griotte étant cultivée seulement  depuis le début des années 2000 dans les terres québécoises, les producteurs en sont restés longtemps au stade expérimental. Toutefois, notre production nationale a pris plus d’ampleur au cours des dernières années, car plusieurs entreprises ont travaillé ardemment pour se faire connaître auprès du public. Situés principalement en Mauricie, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, au Bas Saint-Laurent et dans la région de la Capitale-Nationale, les fruits du griottier se cueillent et se vendent maintenant très rapidement. Il faut donc faire vite si l’on souhaite en avoir, car ils sont disponibles au Québec durant le mois de juillet. Cependant, la saison peut parfois s’étirer jusqu’en août si la température n’est pas adéquate durant le printemps. Alors, dépêchez-vous de découvrir cette baie savoureuse aux vertus étonnantes!

Cuisiner la griotte

Les amateurs du goût suret seront comblés en la dégustant telle quelle, mais il est possible de cuisiner la griotte de plusieurs façons. Voici quelques suggestions pour vous inspirer!

  • Ajoutez de la couleur à votre salade de brocoli, poire et noix de Grenoble avec des griottes fraîches coupées en deux.
  • Vous aimez le sucré-salé? La griotte est une excellente base pour un chutney. Servez ce condiment avec la dinde du réveillon et vos invités en seront renversés! 
  • Tartinez vos rôties d’une confiture de griottes, puis versez un filet de sirop d’érable pour la touche finale! 
  • Cuisinez la griotte et la fraise québécoise afin d’en faire une délicieuse compote. Elle deviendra la nouvelle collation préférée des enfants!
  • Ce petit fruit est aussi excellent dans de nombreux desserts comme des clafoutis ou des tartes.
  • Jazzez vos traditionnels muffins en y ajoutant des griottes et du chocolat noir pour un petit régal décadent!

Sources:

Cet article a été rédigé par Camille Labelle, stagiaire en technique de diététique