Aliments

Courges d'hiver

Toutes de la famille des cucurbitacées, les courges d’hiver regroupent d’impressionnantes plantes annuelles à tiges coureuses. Les fruits charnus aux formes arrondies et aux saveurs variées se conservent de plusieurs semaines à plusieurs mois, au contraire des courges d’été, qui doivent être consommées rapidement après la cueillette.

Portion et valeur nutritive

125 ml (½ tasse) de courge d’hiver, toutes variétés, cuite au four = 1 portion de légumes = 3g de fibres

Les courges d’hiver (ex. musquée, spaghetti, poivrée, buttercup) sont reconnues pour leur richesse en vitamine A, laquelle favorise une bonne vision et une peau en santé.

Elles sont aussi une source d’antioxydants qui aident à prévenir les maladies cardiovasculaires, certains cancers et maladies chroniques.

Les courges fournissent aussi à l’organisme de la vitamine C. Finalement, comme les autres fruits et légumes, les courges d’hiver sont des sources de fibres qui contribuent à prévenir la constipation et à la prévention des maladies cardiovasculaires.

Particularités

Parmi les quelque 25 espèces de courges cultivées dans le monde, les courges d’hiver offertes ici appartiennent principalement à trois espèces qui sont divisées en sous-groupes :  les Cucurbita pepo (citrouilles, courges poivrées, delicata et spaghetti), les Cucurbita moschata (courges musquées) et les Cucurbita maxima (courges Hubbard et buttercup).

Différentes variétés:

Citrouille :

  • La plus connue et la plus grosse des courges d’hiver. Sa forme arrondie et sa peau orangée et nervurée abrite une chair un peu plus épaisse dont le goût est prononcé et sucré.

Courge buttercup : 

  • De forme arrondie, sa peau verte foncée ou orangée est lisse et sa chair orangée est non fibreuse et sucrée.

Courge Hubbard :

  •  Moins imposante que la citrouille, elle est tout de même volumineuse. Sa pelure dure et nervurée varie du gris-bleu, vert foncé au rouge orangé. Tout comme la citrouille, sa chair est sèche, mais moins orangée et moins sucrée.

Courge musquée (butternut) :

  • Elle se distingue avec sa forme de grosse poire et sa peau couleur crème qui est plutôt mince et lisse. Sa chair très orangée a un goût sucré doux.

Courge poivrée : 

  • Comme son nom l’indique, la chair jaune orangé peu fibreuse de cette courge a un goût légèrement poivré. Sa forme rappelle celle d’une coquille de noix de Grenoble ou de gland d’arbre. Sa pelure vert foncé est nervurée.

Courge spaghetti : 

  • Elle se reconnaît par sa peau jaune pâle et sa forme ovale. Sa chair, également pâle, se défait en filaments lorsqu’on la gratte avec une fourchette après la cuisson, et sa saveur douce s’apparente à celle des courges d’été.

Courge stripetti : 

  • Cousine de la courge spaghetti, sa peau est rayée verte ou orangée.

Giraumon turban ou Turban d’Aladin :

  • De couleur orange et verte, sa forme rappelle celle d’un turban.

Achat et conservation

  • À l’automne, la cueillette de pommes est une activité familiale bien connue… mais saviez-vous qu’il était aussi possible de cueillir des courges et citrouilles? Un préambule amusant et idéal à la cuisine des courges en famille!
  • À l’achat, choisissez les courges qui sont fermes au toucher, lourde pour leur taille et dont la peau est terne.
  • À température pièce, elles se conserveront jusqu’à 3 mois. Si elles sont à l’abri de la lumière, de la chaleur et du froid (entre 10-15 °C), elles se conserveront jusqu’à 6 mois.
  • Les courges d’hiver se consomment davantage cuites. Leur peau épaisse est non comestible (sauf pour la courge delicata!), alors que leurs graines, plus dures, peuvent être consommées rôties.
  • Après la cuisson, vous pouvez les conserver 2 à 3 jours au réfrigérateur. 
  • Pour les congeler, coupez-les en morceaux et blanchissez-les pendant 2 minutes ou faites-en une purée : elles se garderont ainsi au congélateur jusqu’à 1 an.

Trucs cuistot

  • Les courges d’hiver s’incorporent à merveille aux soupes, potages, purées, ragoûts et couscous.
  • N’hésitez pas à les faire cuire au four pour développer leurs saveurs caramélisées.
  • Pour peler les courges plus facilement, les couper d’abord en deux ou quatre sections.
  • Ne jetez surtout pas leurs graines! Faites-les rôtir au four ou dans une poêle avec un peu d’huile et vos épices préférées. Elles seront parfaites en collation ou pour ajouter du croquant à vos salades, potages ou gruau!

Voici les particularités de chaque courge pour la cuisine!

Courge buttercup :

  • Elle est sublime farcie, en gratin, en purée, en soufflé et même en dessert! 

Courge musquée (butternut) :

  • Sa texture très tendre et son goût de beurre et de noisette font de cette courge l’ingrédient parfait pour les potages, les purées, les mets mijotés ou les desserts. Elle se prête à toutes les utilisations.

Courge poivrée (courgeron) :

  • Sa chair fine et peu fibreuse présente un goût délicat de poivre et de noisette. Elle est délicieuse farcie ou gratinée au four ou incorporée dans des plats mijotés.

Courge spaghetti :

  • Lorsque cuite, sa chair tendre se transforme en longs filaments similaires à des spaghettis. Elle remplace donc à merveille les pâtes dans n’importe quelle recette!

Courge delicata :

  • Sa peau fine devient entièrement comestible lorsque cuite. Pas besoin de l’éplucher! Avec sa chair sucrée ayant un léger goût de maïs frais, la courge delicata est exquise farcie ou rôtie au four.

Crédit photo: Unsplash