Festivités et saisons

5 conseils pour profiter du temps des fêtes sans culpabilité avec l'alimentation consciente

17 décembre 2021

1. Évitez de vous priver en vue d’un repas plus copieux.

La routine de repas peut facilement varier durant le temps des fêtes. L’heure du lever étant parfois retardée, l’horaire de repas se trouve ainsi décalée. Il pourrait donc être tentant de sauter un repas, en se disant que le prochain repas sera plus copieux qu’à l’habitude. Cependant, en adoptant ce comportement, vous risquez d’arriver à votre souper affamé. Ainsi, il sera plus difficile d’écouter vos signaux de satiété et vous mangerez donc plus qu’à l’habitude, en finissant le repas avec une sensation d’être « trop plein », ce qui sera inconfortable.

Pour éviter ce piège, vous pouvez incorporer une collation de milieu ou de fin d’après-midi qui contient des fibres et des protéines, qui contribueront à votre rassasiement jusqu’au souper. Ceci vous permettra de prendre de plus petites portions et de manger plus lentement, tout en respectant votre appétit.

 

Pour des exemples de collations qui contiennent des fibres et des protéines :

2. Profitez des vacances pour cuisiner avec vos proches.

Cette phrase peut sembler clichée, mais un plat préparé avec amour goûte toujours meilleur. Si vous prenez le temps de cuisiner avec un être cher et que vous avez du plaisir en le faisant, vous risquez de le savourer davantage pour en goûter toutes les saveurs. De plus, la qualité nutritive des plats de type « maison » est souvent supérieure aux repas transformés du commerce.

Vous pouvez même congeler les surplus pour les jours de semaine plus occupés une fois que la routine sera recommencée. Cela vous sauvera du temps!

Pour des idées de recettes à cuisiner en famille ou avec des amis :

3. Modérez votre consommation d’alcool.

L’alcool agit non seulement en brouillant vos signaux de faim et de satiété pendant que vous la consommez, mais cet effet peut se prolonger pour les repas du lendemain également.  Afin d’être en mesure de percevoir ce que votre corps vous dit au sujet de votre faim et pour mieux vous sentir, adoptez de saines habitudes de consommation en utilisant ces différentes astuces :

  • Boire un verre d’eau ou d’eau pétillante entre chaque consommation d’alcool
  • Choisir des cocktails non alcoolisés (mocktails) pour une partie ou une totalité de la soirée
  • Choisir des versions de cocktails ou de vins à plus faible pourcentage d’alcool
  • Favoriser la qualité plutôt que la quantité pour boire tranquillement chaque gorgée et apprécier les saveurs de vos breuvages

Idées pour un mocktail réussi :

  • Utiliser une eau pétillante aromatisée (ex : eau pétillante au pamplemousse)
  • Ajouter des fruits ou des légumes congelés en guise de glaçons ; en plus de donner un petit goût, ceux-ci décoreront à merveille votre verre (ex: fraise en tranches, concombre en tranches, framboises, etc.)
  • Ajouter des fines herbes fraîches : romarin, thym, basilic, menthe

Par exemple, notre recette de sangria festive canneberges et romarin serait toute aussi délicieuse si elle était réalisée avec un vin blanc sans alcool!

4. Osez en laisser dans votre assiette.

Plusieurs facteurs font varier votre dépense énergétique d’un jour à l’autre. Ainsi, si votre dépense énergétique est différente à chaque jour, comment est-il possible de deviner la quantité exacte de nourriture nécessaire pour satisfaire votre faim avant chaque repas?

Cela est pratiquement impossible! C’est pourquoi il est normal d’en laisser dans votre assiette. D’autant plus lorsque ce n’est pas vous qui faites votre propre assiette, quand vous êtes en visite chez des amis et que les portions offertes sont parfois plus volumineuses que celles que vous avez l’habitude de vous servir à la maison.

Pour évaluer votre faim durant le repas, faites une pause à la moitié de l’assiette et prenez le temps d’observer comment vous vous sentez. Avez-vous toujours aussi faim qu’au début? Ressentez-vous une sensation neutre ou une sensation qui indique que vous commencez à être rassasié?

Une fois que vous sentirez que votre niveau de satiété est atteint, évitez le piège de finir votre assiette par politesse et osez dire à vos hôtes des phrases telles que :

  • C’était délicieux, mais je ne me sentirai pas bien si je continue de manger, car je n’ai vraiment plus faim. Merci!
  • C’était très bon, mais pour respecter mon appétit je dois arrêter mon repas ici. Merci pour ce régal!
  • Merci pour le plat extrêmement savoureux! C’était bon, mais je n’ai plus faim. Pour éviter de gaspiller, permettrais-tu que je prenne le restant pour apporter? J’aurais ainsi la chance d’en manger à nouveau demain.

5. Une fois n’est pas coutume!

Rappelez-vous que le temps des fêtes constitue un temps de l’année particulier qui représente une infime partie de votre alimentation. Même si votre assiette n’est pas parfaitement équilibrée avec 50% de fruits et légumes à chaque repas durant cette période, vous aurez l’occasion de reprendre vos bonnes habitudes très rapidement.

Fondue au chocolat sucrée-salé

Les occasions de passer du temps en famille autour de la table et de goûter aux recettes traditionnelles de vos proches, elles, ne reviendront pas aussi souvent.

Voici quelques idées d’entrées parfaites pour une occasion spéciale :

Voici quelques idées de desserts fruités pour une occasion spéciale :

 

Voyez notre blogue Au-delà de l’assiette